m

Documents  Individu et société | enregistrements trouvés : 7

     

-A +A

P Q

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 0-9

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 155.2 E31 2017

"Ce livre veut penser le online à la fois en lui-même et en fonction de l'ego. Et ce, pour comprendre l'idole selfie, non pas en en restant à la doxa fermée et usée sur le selfie, mais en s'ouvrant à la rupture épistémique du online. Car il en va de l'épistémique, du civilisationnel et du culturel. Bref, de quoi l'egonline est-il l'effet et la cause ?
Car le selfie exprime la fascination culturelle et cultuelle contemporaine pour l'exercice de l'auto-représentation ; d'où son intronisation dans les galeries en tant que forme d'art, voire demain dans le monde financier comme manière de paiement en ligne. Serait-il une preuve d'authenticité d'une identité réelle ?
En tout cas, il se donne comme étant non seulement un moyen d'expression de soi, mais également une forme créative de self-branding (" marque "), non seulement un phénomène ou une mode qui hante les réseaux socio-numériques, mais aussi une manière d'être et d'apparaître à soi et au monde, aux prises avec la validation sociale et l'espace réticulaire. Il est ce qui questionne l'identité globale dans notre monde globalisé auquel les écrans sont désormais totalement intégrés.
Et si l'ego était, en dernière instance, un pseudo ?" -- P.[4] de la couv.
"Ce livre veut penser le online à la fois en lui-même et en fonction de l'ego. Et ce, pour comprendre l'idole selfie, non pas en en restant à la doxa fermée et usée sur le selfie, mais en s'ouvrant à la rupture épistémique du online. Car il en va de l'épistémique, du civilisationnel et du culturel. Bref, de quoi l'egonline est-il l'effet et la cause ?
Car le selfie exprime la fascination culturelle et cultuelle contemporaine pour l'exercice de ...

Autoportraits (photographie) ; Psychologie du moi ; Identité (psychologie) ; Média ; Individu et société

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 121.4 D348d 2015

"Un concept de différence implique une différence qui n'est pas seulement entre deux choses, et qui n'est pas non plus une simple différence conceptuelle. Faut-il aller jusqu'à une différence infinie (théologique) ou se tourner vers une raison du sensible (physique)? À quelles conditions constituer un pur concept de la différence?
Un concept de la répétition implique une répétition qui n'est pas seulement celle d'une même chose ou d'un même élément. Les choses ou les éléments supposent une répétition plus profonde, rythmique. L'art n'est-il pas à la recherche de cette répétition, paradoxale, mais aussi la pensée (Kierkegaard, Nietzsche, Péguy)?
Quelle chance y a-t-il pour que les deux concepts, de différence pure et de répétition profonde, se rejoignent et s'identifient?"--P.[4] de la couv.

Comprend une bibliographie ainsi que des notes bibliographiques.
"Un concept de différence implique une différence qui n'est pas seulement entre deux choses, et qui n'est pas non plus une simple différence conceptuelle. Faut-il aller jusqu'à une différence infinie (théologique) ou se tourner vers une raison du sensible (physique)? À quelles conditions constituer un pur concept de la différence?
Un concept de la répétition implique une répétition qui n'est pas seulement celle d'une même chose ou d'un même ...

Différence (philosophie) ; Répétition (philosophie) ; Philosophes ; Temps (philosophie) ; Idée (philosophie) ; Pensée ; Individu et société

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 303.34 D392m 2015

"Rangez ces ouvrages compliqués, les livres comptables feront l’affaire. Ne soyez ni fier, ni spirituel, ni même à l’aise, vous risqueriez de paraître arrogant. Atténuez vos passions, elles font peur. Surtout, aucune “bonne idée”, la déchiqueteuse en est pleine. Ce regard perçant qui inquiète, dilatez-le, et décontractez vos lèvres - il faut penser mou et le montrer, parler de son moi en le réduisant à peu de chose : on doit pouvoir vous caser. Les temps ont changé. Il n’y a eu aucune prise de la Bastille, rien de comparable à l’incendie du Reichstag, et l’Aurore n’a encore tiré aucun coup de feu. Pourtant, l’assaut a bel et bien été lancé et couronné de succès : les médiocres ont pris le pouvoir." -- P.[4] de la couv.

Comprend des références bibliographiques.
"Rangez ces ouvrages compliqués, les livres comptables feront l’affaire. Ne soyez ni fier, ni spirituel, ni même à l’aise, vous risqueriez de paraître arrogant. Atténuez vos passions, elles font peur. Surtout, aucune “bonne idée”, la déchiqueteuse en est pleine. Ce regard perçant qui inquiète, dilatez-le, et décontractez vos lèvres - il faut penser mou et le montrer, parler de son moi en le réduisant à peu de chose : on doit pouvoir vous caser. ...

Esprit critique ; Individu et société ; Psychologie sociale ; Normes sociales ; 20e siècle

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 700.971428 M811 2011

Dépouillement : I. Créer à Montréal -- II. Vivre à Montréal -- III. Rêver Montréal : regards sur la ville -- IV. Présent et futur conjugués.

Montréal ; Festivals ; Cinéma ; Arts du spectacle ; Français (Langue) ; Artistes ; Littérature ; Multiculturalisme ; Individu et société ; Arts ; Musique ; Culture

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 306.4 C968 2012

Titre de la couverture : Supplément du périodique Mouvement no. 64 (juillet-août 2012).

Disponible en format papier et en format PDF.

Développement durable ; Individu et société ; Écologie ; Culture ; Économie politique ; Arts ; Éducation

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 306 M395e 2011

"La domination est le pouvoir de décider du fictif. La domination, qui est toujours au-delà des événements, dit le moment où il faut que ces événements mêmes prennent fin. Pour laisser place à quoi, nous le savois plus. Car, entre-temps, nous sommes restés seuls, dans un long entretien avec nos représentations. Et notre attente ne finit jamais, divertie par d'autres représentations. Ce livre naît de l'observation nécessairement fragmentaire de cette attente, de ses institutions, des images qui l'alimentent, mais surtout des illusions ou des indifférences avec lesquelles elle se justifie et nous fait oublier que nous semblons destinés à ne jamais plus écouter le silence du réel." -- P.[4] de la couv.
"La domination est le pouvoir de décider du fictif. La domination, qui est toujours au-delà des événements, dit le moment où il faut que ces événements mêmes prennent fin. Pour laisser place à quoi, nous le savois plus. Car, entre-temps, nous sommes restés seuls, dans un long entretien avec nos représentations. Et notre attente ne finit jamais, divertie par d'autres représentations. Ce livre naît de l'observation nécessairement fragmentaire de ...

Philosophie de la culture ; Diffusion de la culture ; Culture dominante ; Culture de masse ; Politique et culture ; Individu et société

... Lire [+]

Z