m

Documents  Philosophie de la culture | enregistrements trouvés : 12

     

-A +A

P Q

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 0-9

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 306 M395e 2011

"La domination est le pouvoir de décider du fictif. La domination, qui est toujours au-delà des événements, dit le moment où il faut que ces événements mêmes prennent fin. Pour laisser place à quoi, nous le savois plus. Car, entre-temps, nous sommes restés seuls, dans un long entretien avec nos représentations. Et notre attente ne finit jamais, divertie par d'autres représentations. Ce livre naît de l'observation nécessairement fragmentaire de cette attente, de ses institutions, des images qui l'alimentent, mais surtout des illusions ou des indifférences avec lesquelles elle se justifie et nous fait oublier que nous semblons destinés à ne jamais plus écouter le silence du réel." -- P.[4] de la couv.
"La domination est le pouvoir de décider du fictif. La domination, qui est toujours au-delà des événements, dit le moment où il faut que ces événements mêmes prennent fin. Pour laisser place à quoi, nous le savois plus. Car, entre-temps, nous sommes restés seuls, dans un long entretien avec nos représentations. Et notre attente ne finit jamais, divertie par d'autres représentations. Ce livre naît de l'observation nécessairement fragmentaire de ...

Philosophie de la culture ; Diffusion de la culture ; Culture dominante ; Culture de masse ; Politique et culture ; Individu et société

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 306.47 B234e 2016

"Avec ou sans subventions? Théâtre, danse, opéra, mais également variété, one man show, performance, cirque, arts de la rue… Si la délimitation du spectacle vivant ne va pas de soi, l’expression 'économie du spectacle' n’est pas moins complexe. Elle désigne des réalités diverses: superproductions budgétivores de certains festivals ou de théâtres nationaux déficitaires, productions équilibrées de théâtres privés, comptes fragiles de petites salles accueillant des artistes amateurs… Comment alors dégager un modèle économique propre au spectacle vivant?
Cet ouvrage, en dressant un panorama historique et théorique de l’économie du spectacle vivant, décrit les spécificités de ses modes de financement comme de son marché de l’emploi, avec une attention particulière pour la logique de l’intermittence. Il dévoile un modèle qui associe, d’une manière inédite, interventionnisme et ultralibéralisme."--P. [4] de la couv.

Comprend une bibliographie.
"Avec ou sans subventions? Théâtre, danse, opéra, mais également variété, one man show, performance, cirque, arts de la rue… Si la délimitation du spectacle vivant ne va pas de soi, l’expression 'économie du spectacle' n’est pas moins complexe. Elle désigne des réalités diverses: superproductions budgétivores de certains festivals ou de théâtres nationaux déficitaires, productions équilibrées de théâtres privés, comptes fragiles de petites ...

Spectacles et divertissements ; Arts du spectacle ; Économie politique ; Aspect économique ; Culture populaire ; France ; Philosophie de la culture

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 700.455 L173a 2020

"Parce qu'il n'y a pas de non-participation possible au monde, tout créateur doit se poser la question de savoir comment ne pas être complice, volontairement ou involontairement, des systèmes au pouvoir. Pour cela, il est nécessaire de substituer une éthique des oeuvres à l'idée largement partagée d'une valeur inconditionnelle de la culture.
Dans 'Penser dans un monde mauvais', Geoffroy de Lagasnerie proposait de placer au coeur des sciences sociales et de la philosophie la production de 'savoirs oppositionnels'. Il remet ici en cause les idées et concepts traditionnellement admis dans le champ de la culture et s'interroge: peut-on définir un 'art oppositionnel'? Sur quelles valeurs reposerait cet art oppositionnel et contre quelles valeurs s'affirmerait-il? Dès lors que l'on confronte l'art à la brutalité du monde et au fonctionnement de la domination culturelle, n'est-on pas amené à devenir sceptique sur la valeur de la création artistique et son sens?"--P. [4] de la couv.

"Ce texte est la version développée d'une conférence prononcée le 27 avril 2017 aux Beaux-Arts de Paris."-- Verso de la p. de t.
"Parce qu'il n'y a pas de non-participation possible au monde, tout créateur doit se poser la question de savoir comment ne pas être complice, volontairement ou involontairement, des systèmes au pouvoir. Pour cela, il est nécessaire de substituer une éthique des oeuvres à l'idée largement partagée d'une valeur inconditionnelle de la culture.
Dans 'Penser dans un monde mauvais', Geoffroy de Lagasnerie proposait de placer au coeur des sciences ...

Art et action sociale ; Culture ; Aspect moral ; Philosophie de la culture ; Essai ; Sociologie de l'art ; Résistance politique

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 792.801 S737o 1988

"This book in an analytical inquiry into classical film theory (thais is, film theory before the advent of he semiotics and poststructuralism than began to dominate academic film literature in the 1970s). The author brings his training and experience as both an analytical philosopher and a film scholar to bear on its chief tenets. Using Rudolf Arnheim, André Bazin, and V. F. Perkins as representatives of major types of thinking about film, he provides clear and concice overviews of their work and locates their thought against the critical and theoretical currents of their times, the historical development of the cinema, and the prevalent issues in philosophical aesthetics. -- P.[4] de la couv.

Comprend une bibliographie.
Comprend un index.
"This book in an analytical inquiry into classical film theory (thais is, film theory before the advent of he semiotics and poststructuralism than began to dominate academic film literature in the 1970s). The author brings his training and experience as both an analytical philosopher and a film scholar to bear on its chief tenets. Using Rudolf Arnheim, André Bazin, and V. F. Perkins as representatives of major types of thinking about film, he ...

Danse ; Philosophie ; Philosophie de la culture ; Théorie de la danse ; Phénoménologie ; Mouvement ; Esthétique

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 792.8011 D173 2012

" 'Dance' surveys the choreographic turn in the arts from the 1950s onwards, exploring the philosophies of movement instrumental to the development of experimental dance, the concepts of embodiment, corporeality, choreopolitics, and the notion of dance in an expanded field. Establishing the aesthetics and politics of dance as a major impetus in contemporary culture, it includes writings by influential artists whose work is inspired by dance and choreography"--P.4 de la couv.

Comprend des notes bibliographiques et une bibliographie.
Comprend un index.
" 'Dance' surveys the choreographic turn in the arts from the 1950s onwards, exploring the philosophies of movement instrumental to the development of experimental dance, the concepts of embodiment, corporeality, choreopolitics, and the notion of dance in an expanded field. Establishing the aesthetics and politics of dance as a major impetus in contemporary culture, it includes writings by influential artists whose work is inspired by dance and ...

Danse contemporaine ; 20e siècle ; Aspect politique ; Esthétique ; Chorégraphie ; Art et danse ; Sociologie de l'art ; Philosophie de la culture

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 792.8012 C822 2017

"La modernité a inventé de nouvelles subjectivités grâce notamment à un changement profond de sa conception de la corporéité. Le corps, lieu de projection de l’identité personnelle, a été la fabrique de l’identité moderne. Entre l’écriture dramatique et l’écriture scénique, la force d’apparition prise par le corps de l’acteur au début du XXe siècle a été un événement essentiel. Aujourd’hui, les enjeux liés à cette prédominance de la pensée du corps en scène et de son émancipation dans la représentation, sont vastes et complexes. Le corps, tel qu’il est questionné dans cet ouvrage, tient à la fois du corps visible et de l’invisible qui, comme son ombre, l’accompagne.
Dans une perspective pluridisciplinaire, à la croisée des arts du théâtre, de la danse, du mime, du cirque, de la marionnette, nous souhaitons interroger le corps prismatique de l’acteur-performeur, entre organicité et artifice, plasticité et insoumission, fêlure et énigme. Un corps qui ouvre un au-delà du sens et du sensible, et rayonne à partir du mystère de l'en-dedans."--P. [4] de la couv.

Comprend des références bibliographiques.
"La modernité a inventé de nouvelles subjectivités grâce notamment à un changement profond de sa conception de la corporéité. Le corps, lieu de projection de l’identité personnelle, a été la fabrique de l’identité moderne. Entre l’écriture dramatique et l’écriture scénique, la force d’apparition prise par le corps de l’acteur au début du XXe siècle a été un événement essentiel. Aujourd’hui, les enjeux liés à cette prédominance de la pensée du ...

Corps humain ; Art de performance ; Acteurs ; Danseurs professionnels ; Arts du spectacle ; Philosophie de la culture ; Conscience de soi

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 792.8012 T457b 2003

"The book begins by discussing the problem of the body in social and cultural theory, providing a lucid and succinct overview of the important thematic concerns that have dominated thinking about the body and drawing on the perspectives of feminism, semiotics, postculturalism and postmodernism. It then moves, via a discussion of ethnography as an embodied research methodology, to its second part, which focuses on the dancing body. Here a close reading of dance forms, content, traditions and bodily regimes - from classical ballet to rave culture - reveals how dance offers cultural and social criticism a rich and relatively uncharted terrain for studying and conceptualising expressive bodies"--P.[4] de la couv.
"The book begins by discussing the problem of the body in social and cultural theory, providing a lucid and succinct overview of the important thematic concerns that have dominated thinking about the body and drawing on the perspectives of feminism, semiotics, postculturalism and postmodernism. It then moves, via a discussion of ethnography as an embodied research methodology, to its second part, which focuses on the dancing body. Here a close ...

Corps humain ; Philosophie de la culture ; Différence (philosophie) ; Sexualité ; Histoire ; Contact improvisation ; Anthropologie ; Identité sexuelle

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 792.8015 G986 1991

"La fréquentation des spectacles de danse interprétés par des danseurs professionnels est une activité de loisir occasionnelle, rarement motivé par l’amour de la danse, indépendante de la pratique de la danse en amateur, et fort inégalement répandue dans la population. Elle n’intéresse qu’un petit nombre de Français.

Conditionnée bien sûr par l’existence et la proximité de l’offre de spectacles, elle se révèle également soumise aux images que chacun se fait de la sortie culturelle, de la danse en général et de chaque genre de danse en particulier.
Tels sont quelques uns des enseignements principaux de deux études conduites par le Département des études et de la prospective, à la demande de la Délégation à la danse du Ministère de la culture." -- P.[4] de la couv.

Comprend une bibliographie.
"La fréquentation des spectacles de danse interprétés par des danseurs professionnels est une activité de loisir occasionnelle, rarement motivé par l’amour de la danse, indépendante de la pratique de la danse en amateur, et fort inégalement répandue dans la population. Elle n’intéresse qu’un petit nombre de Français.

Conditionnée bien sûr par l’existence et la proximité de l’offre de spectacles, elle se révèle également soumise aux images que ...

Danse ; Publicité ; Critique et interprétation ; Philosophie de la culture ; Aspect social ; Art d'amateurs ; Danseurs professionnels ; Sémantique

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 792.86301 S289 2018

"Depuis la fin du XXe siècle, les arts de la scène ont multiplié les expériences de partage que ce soit par la participation, l'immersion, l'intéraction, ou des spectacles aux messages troubles qui se dérobent à une narration linéaire et close, à la figuration et à l'identité. Induisant des mouvements de sens en commun, quoique non communs, ces spectacles contemporains rejoignent à maints égards l'aspiration du philosophe Jean-Luc Nancy à promouvoir 'l'être ensemble'. Ce concept-clé de Nancy renvoie à la nécessité de repenser le commun. Cherchant à éviter des pensées déterminatrices de la communauté, il conçoit l'être-ensemble comme une dynamique sans achèvement, un mouvement de sens qui se nourrit de tous les échanges. Ce mouvement est d'abord partage, et lieu de la question.
Quand les scènes présentent des dispositifs ouverts, elles ne cherchent pas à transmettre un sens de façon autoritaire ni même simplement à 'activer' le public. Elles deviennent ainsi le lieu d'une mise en jeu de soi, de questions, de gestes. Elles performent un être-ensemble. La nature de ces échanges varie néanmoins d'un spectacle à l'autre: elle n'est pas simplement sémiologique, performative ou paticipative, mais complexe. Les études rassemblées dans cet ouvrage tentent de sonder les vecteurs de sens, les terrains du partage sensible et les rapports intersubjectifs induits par les dispositifs théâtraux. Elles analysent la dimension réflexive et autoréflexive de ces relations qui stimule le partage... autant qu'elle l'empêche d'aboutir."-- P. [4] de la couv.

Comprend une bibliographie et des références bibliographiques.
"Depuis la fin du XXe siècle, les arts de la scène ont multiplié les expériences de partage que ce soit par la participation, l'immersion, l'intéraction, ou des spectacles aux messages troubles qui se dérobent à une narration linéaire et close, à la figuration et à l'identité. Induisant des mouvements de sens en commun, quoique non communs, ces spectacles contemporains rejoignent à maints égards l'aspiration du philosophe Jean-Luc Nancy à ...

Arts du spectacle ; Espace de représentation ; Communauté ; Philosophie de la culture ; Art de performance ; Publics

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 792.8642 L621r 2014

Liste des auteurs: Claire Bishop, Voldmir Cordeiro, Bojana Cvejic, Corinne Diserens, Ben Evans, Laurent Goldring, Vera Knolle, Xavier Le Roy, Peter Osborne, Aimar Perez Gali, Goran Sergej Pristas, Laurence Rassel, Carme Torrent, Christophe Wavelet.

Art contemporain ; Philosophie ; Philosophie de la culture ; Entretiens ; Expositions ; Danse contemporaine

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 792.877 B341c 2019

"Pendant sept ans, Baudoin assiste à des répétitions de danse. Fasciné par l'énergie vivante des danseurs, il dessine des heures durant, tentant de restituer l'expérience sensorielle qui se joue devant lui. L'artiste peint les corps en mouvement et, entre poésie et émotion, nous raconte une manière d'être au monde"--P.[4] de la couv.

Le Corps collectif (Compagnie de danse) ; Vadori-Gauthier, Nadia ; Philosophie de la culture ; Identité collective ; Art collectif ; Spectacles solo ; Art in situ ; Bandes dessinées

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 796.01 M629d 1995

"Si les avant-gardes sportives et les arts corporels de ces trois dernières décennies ont travaillé le refoulé, encore faudrait-il savoir ce que le phénomène sportif a préalablement enfoui, comment il a caché et montré, censuré et promu, comment il a participé à la culture de la modernité, et aujourd'hui comment il se transforme pour s'engager dans le mouvement postmoderne.
La pratique sportive et les arts corporels ont permis de jouer et, comme pour n'importe quel jeu, de rejouer sur une scène du faire-semblant ce qui impressionnait les sujets dans la réalité de leur vie quotidienne. Cette fonction de décomprensation de l'épreuve duréel dans l'espace ludique s'accompagne toujours d'une action d'adaptation et d'apprentissage. Le jeu est là pour permettre de s'orienter dans le contexte symbolique et technique de sa culture, d'adhérer à des sensibilités collectives particulières, de déterminer un territoire d'expression que l'on partage entre pairs.
Le phénomène sportif et de la dane reflètent-ils l'imaginaire des grands Esprits du siècle des Lumières?
Ont-ils été capables de mettre en scène, de donner de la matière et de la chair aux grandes idées qui génèrent les démocraties modernes?
Le jeu des intéractions entre le mouvement sportif et les phonémènes économiques et éthiques est difficile à cerner. Il interdit toute interprétation causale et toute représentation linéaire. Lapproche anthropo-analytique se révèle très pertinente."--P.[4] de la couv.

Comprend une bibliographie.
"Si les avant-gardes sportives et les arts corporels de ces trois dernières décennies ont travaillé le refoulé, encore faudrait-il savoir ce que le phénomène sportif a préalablement enfoui, comment il a caché et montré, censuré et promu, comment il a participé à la culture de la modernité, et aujourd'hui comment il se transforme pour s'engager dans le mouvement postmoderne.
La pratique sportive et les arts corporels ont permis de jouer et, comme ...

Sports ; Performance (sports) ; Danse ; Postmodernisme ; Modernisme (art) ; Anthropologie ; Démiurge ; Conscience ; Philosophie de la culture

... Lire [+]

Z