m

Documents  Art et politique | enregistrements trouvés : 10

     

-A +A

P Q

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 0-9

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 792.860904 F834d 1995

"Duncan, Saint-Point, Cocteau, Barbette, Dudley, Sokolow, Ocko, Graham, Cunningham, Dunn, Ohno"--Couv.

"In his revisionary account of the evolution of 'modern dance', Mark Franko questions the common notion that the dancing image reflects a relation of dance to culture. He calls for a historicization of aesthetics that considers the often-ignored political dimension of expressive action. Employing an interdisciplinary approach to dance analysis, Franko draws from performance studies, feminism studies, and cultural theory to study modern dance in relation to sexual, class, and modernist politics, ranging from Isadora Duncan, Martha Graham and Merce Cunningham to less canonical figures, such as Valentine de Saint-Point, left-wing 'revolutionary' dancers of the 1930s, and Douglas Dunn."--P.[4] de la couv.

Comprend une bibliographie et des notes bibliographiques.
Comprend un index.
"Duncan, Saint-Point, Cocteau, Barbette, Dudley, Sokolow, Ocko, Graham, Cunningham, Dunn, Ohno"--Couv.

"In his revisionary account of the evolution of 'modern dance', Mark Franko questions the common notion that the dancing image reflects a relation of dance to culture. He calls for a historicization of aesthetics that considers the often-ignored political dimension of expressive action. Employing an interdisciplinary approach to dance ...

Danse moderne ; Modernisme (art) ; Art et politique ; Aspect politique ; Féminisme ; Identité sexuelle ; Duncan, Isadora, 1878-1927 ; Graham, Martha, 1894-1991 ; Cunningham, Merce, 1919-2009 ; Dunn, Douglas, 1942- ; Saint-Point, Valentine de, 1875-1953 ; Homosexualité

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 700.103 R185p 2016

"Au-delà des débats sur la crise de l’art ou la mort de l’image qui rejouent l’interminable scène de la 'fin des utopies', le présent texte voudrait établir quelques conditions d’intelligibilité du lien qui noue esthétique et politique. Il propose pour cela d’en revenir à l’inscription première des pratiques artistiques dans le découpage des temps et des espaces, du visible et de l’invisible, de la parole et du bruit, qui définit à la fois le lieu et l’enjeu de la politique. On peut alors distinguer des régimes historiques des arts comme formes spécifiques de ce rapport et renvoyer les spéculations sur le destin fatal ou glorieux de la 'modernité' à l’analyse d’une de ces formes. On peut aussi comprendre comment un même régime de pensée fonde la proclamation de l’autonomie de l’art et son identification à une forme de l’expérience collective."--P. 4 de la couv.

Dépouillement: 1. Du partage du sensible et des rapports qu'il établit entre politique et esthétique. -- 2. Des régimes de l'art et du faible intérêt de la notion de modernité. -- 3. Des arts mécaniques et de la promotion esthétique et scientifique des anonymes. -- 4. S'il faut en conclure que l'histoire est fiction. Des modes de la fiction. -- 5. De l'art et du travail. En quoi les pratiques de l'art sont et ne sont pas en exception sur les autres pratiques.
Comprend des notes bibliographiques à la fin du volume.
"Au-delà des débats sur la crise de l’art ou la mort de l’image qui rejouent l’interminable scène de la 'fin des utopies', le présent texte voudrait établir quelques conditions d’intelligibilité du lien qui noue esthétique et politique. Il propose pour cela d’en revenir à l’inscription première des pratiques artistiques dans le découpage des temps et des espaces, du visible et de l’invisible, de la parole et du bruit, qui définit à la fois le ...

Esthétique ; Art et politique ; Aspect politique ; Artistes ; Philosophie

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 792.015 R185s 2008

"Celui qui voit ne sait pas voir" : telle est la présupposition qui traverse notre histoire, de la caverne platonicienne à la dénonciation de la société du spectacle. Elle est commune au philosophe qui veut que chacun se tienne à sa place et aux révolutionnaires qui veulent arracher les dominés aux illusions qui les y maintiennent. Pour guérir l' aveuglement de celui qui voit, deux grandes stratégies tiennent encore le haut du pavé. L'une veut montrer aux aveugles ce qu ils ne voient pas : cela va de la pédagogie explicatrice des cartels de musées aux installations spectaculaires destinés à faire découvrir aux étourdis qu ils sont envahis par les images du pouvoir médiatique et de la société de consommation. L'autre veut couper à sa racine le mal de la vision en transformant le spectacle en performance et le spectateur en homme agissant. Les textes réunis dans ce recueil opposent à ces deux stratégies une hypothèse aussi simple que dérangeante : que le fait de voir ne comporte aucune infirmité ; que la transformation en spectateurs de ceux qui étaient voués aux contraintes et aux hiérarchies de l'action a pu contribuer au bouleversement des positions sociales ; et que la grande dénonciation de l homme aliéné par l excès des images a d'abord été la réponse de l'ordre dominant à ce désordre. L'émancipation du spectateur, c est alors l affirmation de sa capacité de voir ce qu il voit et de savoir quoi en penser et quoi en faire. Les interventions réunies dans ce recueil examinent, à la lumière de cette hypothèse, quelques formes et problématiques significatives de l'art contemporain et s efforcent de répondre à quelques questions : qu'entendre exactement par art politique ou politique de l'art ? Où en sommes-nous avec la tradition de l'art critique ou avec le désir de mettre l'art dans la vie ? Comment la critique militante de la consommation des marchandises et des images est-elle devenue l'affirmation mélancolique de leur toute-puissance ou la dénonciation réactionnaire de l''homme démocratique" ?''--P.4 de la couv.

Comprend des notes bibliographiques à la fin du volume.
"Celui qui voit ne sait pas voir" : telle est la présupposition qui traverse notre histoire, de la caverne platonicienne à la dénonciation de la société du spectacle. Elle est commune au philosophe qui veut que chacun se tienne à sa place et aux révolutionnaires qui veulent arracher les dominés aux illusions qui les y maintiennent. Pour guérir l' aveuglement de celui qui voit, deux grandes stratégies tiennent encore le haut du pavé. L'une veut ...

Publics ; Philosophie ; Art et politique ; Aspect social ; Imagerie (psychologie)

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 381.457 K41i 2016

"Les liaisons dangereuses de l’artiste, du financier et du fonctionnaire.
Tout commence avec l’effondrement financier de 2008 et le sauvetage des cotes par les auteurs du marché de l’art. L’Art contemporain vole de record en record! Simultanément, l’illusion d’art disparait. Une prise de conscience a lieu : où est passé l’art? Apparaissent alors idées dissidentes et pratiques non conformistes.
Face aux métamorphoses récentes de l’art contemporain, Aude de Kerros tente de répondre à la question que tout le monde se pose : combien de temps une utopie financière peut-elle durer? À quand le krash de l’AC? Comment cela peut-il avoir lieu? (…)" -- P. [4] de la couv.

Comprend une bibliographie.
"Les liaisons dangereuses de l’artiste, du financier et du fonctionnaire.
Tout commence avec l’effondrement financier de 2008 et le sauvetage des cotes par les auteurs du marché de l’art. L’Art contemporain vole de record en record! Simultanément, l’illusion d’art disparait. Une prise de conscience a lieu : où est passé l’art? Apparaissent alors idées dissidentes et pratiques non conformistes.
Face aux métamorphoses récentes de l’art c...

Art contemporain ; Finances ; Investissements ; Économie politique ; Art et politique

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 700.103 G115r 2002

Comprend une bibliographie.

Art contemporain ; Culture ; Philosophie ; Aspect social ; Art et politique ; Spiritualité ; Modernisme (art)

... Lire [+]

Z