m

Documents  Essai | enregistrements trouvés : 28

-A +A

P Q

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 0-9

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 792.874 D446d 2018

"Sur toutes faces de ce monde, les êtres humains ont dansé, toujours et différemment. Pourquoi? D’où vient cette immense liesse du mouvement dansant?
En entremêlant mémoires personnelles, percées esthétiques et réflexions rafraîchissantes sur des questions qui animent le débat de société contemporain, l’auteur propose de regarder le monde en danseur à partir d’un parcours exceptionnel situé au croisement de la création artistique et de la haute administration.
Chacun peut entrer dans ces pages par l’un des trente thèmes qui les composent, en combinant dans un ordre imprévu, à la recherche d’un sens nouveau, ces fragments du discours d’un danseur.
Cette prose est une invitation à la joie, au singulier du mouvement, à la raison des corps et à la grâce du 'duende'. Une invitation également à la danse comme remède à certains maux actuels: inégalités, marges, paradoxes identitaires. Le mouvement dansé comme une fenêtre sur les possibilités du monde est offert aux lecteurs de ce livre qui s’ouvre à tout instant, dans tout ordre, tout le temps."-- P. [4] de la couv.
"Sur toutes faces de ce monde, les êtres humains ont dansé, toujours et différemment. Pourquoi? D’où vient cette immense liesse du mouvement dansant?
En entremêlant mémoires personnelles, percées esthétiques et réflexions rafraîchissantes sur des questions qui animent le débat de société contemporain, l’auteur propose de regarder le monde en danseur à partir d’un parcours exceptionnel situé au croisement de la création artistique et de la haute ...

Danse ; Essai ; Philosophie ; Miscellanées ; Histoires de vie ; Corps humain ; Abstraction ; Droits de l'homme

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 700.455 L173a 2020

"Parce qu'il n'y a pas de non-participation possible au monde, tout créateur doit se poser la question de savoir comment ne pas être complice, volontairement ou involontairement, des systèmes au pouvoir. Pour cela, il est nécessaire de substituer une éthique des oeuvres à l'idée largement partagée d'une valeur inconditionnelle de la culture.
Dans 'Penser dans un monde mauvais', Geoffroy de Lagasnerie proposait de placer au coeur des sciences sociales et de la philosophie la production de 'savoirs oppositionnels'. Il remet ici en cause les idées et concepts traditionnellement admis dans le champ de la culture et s'interroge: peut-on définir un 'art oppositionnel'? Sur quelles valeurs reposerait cet art oppositionnel et contre quelles valeurs s'affirmerait-il? Dès lors que l'on confronte l'art à la brutalité du monde et au fonctionnement de la domination culturelle, n'est-on pas amené à devenir sceptique sur la valeur de la création artistique et son sens?"--P. [4] de la couv.

"Ce texte est la version développée d'une conférence prononcée le 27 avril 2017 aux Beaux-Arts de Paris."-- Verso de la p. de t.
"Parce qu'il n'y a pas de non-participation possible au monde, tout créateur doit se poser la question de savoir comment ne pas être complice, volontairement ou involontairement, des systèmes au pouvoir. Pour cela, il est nécessaire de substituer une éthique des oeuvres à l'idée largement partagée d'une valeur inconditionnelle de la culture.
Dans 'Penser dans un monde mauvais', Geoffroy de Lagasnerie proposait de placer au coeur des sciences ...

Art et action sociale ; Culture ; Aspect moral ; Philosophie de la culture ; Essai ; Sociologie de l'art ; Résistance politique

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 793.37 C698a v.3 2019

"Averroès écrivait déjà: 'ça pense en moi' dans le vif du sujet, tout comme passe l'intime en butte au mur, le 4e. Se vit l'expérience du vide dans la présence scénique, mais aussi le divin. Parce que l'art de Protée qualifie de métamorphose la sagesse du danseur, y transparaît le merveilleux. Selon le trait religieux et mystérieux du sacré, revient en biais la Tradition, pourrait dire Ilan Zaoui, résumant par un certain sourire l'art de vivre sous la geste et le geste. À l'heure des retrouvailles s'éprouve la joie simple et profonde de n'être plus, rien que ça, inouï, joie profane du spectacle, réjouissances et fête à la fois. Avec les transversalités chorégraphiques se précipite l''inécriture sidérale' en pur trésor de l'humanité. Écriture de soi, l'immatérialité advenant par obliques. Occasion nous sera offerte d'observer 'la sculpture de l'air' comme l'appelle Alban Richard, la danse savante rendant grâce au sensible à l'instant magique qui fonde la poésie du corps dansant ainsi que l'identifie Jacques-Sylvain Klein. Par le plus subtil pointe le sublime puisqu'il y a émotion, beauté du geste et mouvement de la vie pour toute fin, mort à soi et amour toujours outre l'amour-passion, l'amour fou, la 'fin'amor' souffle à son étoile Jean Guizerix devant l'image, la Dame... S'atomise et se diffuse le langage dès lors que s'unifient, se lissent et s'harmonisent les esprits sous la démarche. Nous parle et murmure nonobstant un tourment par pressions, impressions, la tension inclinant par sensations et sensitivité au Très-Haut... Image/magie de la danse, transe et trancendance en rappel dans l'imaginaire à l'oeuvre quand se dépose l'élévation faite théâtre du silence pour toute réponse à l'irréel du corps. Se profile l'unité de sens, la mesure, le poids, le nombre étant garants, gage en l''univers uni' du signe d'amour en effet, humain par nature et divin par grâce, 'Deux sive Natura'."-- P. [4] de la couv.

"Avec les contributions de Jean Guizerix, Jacques-Sylvain Klein, Alban Richard et Ilan Zaoui."-- Couv.

Comprend une bibliographie et des références bibliographiques.
"Averroès écrivait déjà: 'ça pense en moi' dans le vif du sujet, tout comme passe l'intime en butte au mur, le 4e. Se vit l'expérience du vide dans la présence scénique, mais aussi le divin. Parce que l'art de Protée qualifie de métamorphose la sagesse du danseur, y transparaît le merveilleux. Selon le trait religieux et mystérieux du sacré, revient en biais la Tradition, pourrait dire Ilan Zaoui, résumant par un certain sourire l'art de vivre ...

Danse ; Spiritualité ; Perception de soi ; Essai ; Philosophie

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 793.37 C698a v.2 2017

"Étant donné son champ d'acceptations, action réelle et concrète, suite véritable et vraie, en chair et en os, la danse se distingue des autres arts; ce par quoi la 'materia spiritualis' ajoute à l'intelligence du coeur: la poésie du sensible. Âme matérielle, poétique, le corps dansant apparaît cependant tel quel, corps glorieux. Être. Tenant lieu en puissance d'éthique et de métaphysique si le geste n'amenait pas la danse à son propre mouvement, en quoi le ballet se fait-il révélation? Mais, l'être dansant l'incorporel attendu le dévoilement, l'écriture arrive là où il y a processus d'élévation comme il y va du texte et de la texture, en l'occurence ce sur quoi porte la lumière. Immatérielle 'optique divine, police du regard béatifique', lesdites écritures aiguisent l'immanence-transcendance, l'absence-présence à visage humain. Ainsi du 'divin sujet de la danse' qui en émane. Contre-points bien particuliers du fait chorégraphique qui ramène son objet à l'aune de l'image et de la voix, à sa ressemblance le corps danse, la chair recouvrant une dimension ontologique. Or la soudaineté du champ s'y découvre signes quand l'âme se manifeste à l'heure où se réfléchit l'homme en personne. Et les mots et les choses se mettent alors en acte par l'élan-réceptacle. Corps en jeu, enjeu du corps faute de Livre, la danse théâtrale présuppose une intertextualité. La chorégraphie n'en serait-elle donc pas la mise en abyme? Dialecte sous la métaphore du 'pas-différent' comme le suggère Pierre Legendre, danse et légalité du manque conduisent au face-à-face comme un pas de deux sans miroir, 'l'être-vu qui se voit' étant au-delà du regard édictant sa matière spirituelle au corps glorieux: l'apesanteur dansée, entre spiritualité et théâtralité de la danse."-- P. [4] de la couv.

Comprend des références bibliographiques.
"Étant donné son champ d'acceptations, action réelle et concrète, suite véritable et vraie, en chair et en os, la danse se distingue des autres arts; ce par quoi la 'materia spiritualis' ajoute à l'intelligence du coeur: la poésie du sensible. Âme matérielle, poétique, le corps dansant apparaît cependant tel quel, corps glorieux. Être. Tenant lieu en puissance d'éthique et de métaphysique si le geste n'amenait pas la danse à son propre ...

Danse ; Spiritualité ; Théâtralité ; Métaphysique ; Essai ; Philosophie ; Théâtre dansé

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 793.37 C698a v.1 2015

"Au-delà; en agent direct du coeur, il y a le geste. Tout réciproquement, dans le mouvement il y a le souffle, la vie des formes en l'apesanteur dansée. Conscience à fleur de peau, en filigrane une coïncidence entre la peau et la chair du temps, en sa toute connaissance, témoigne de l'insaisissable élévation... Et l'élévation des esprits par le corps en saltation diffuse sa lumière, son charme, sa loi; l'ineffable expérience parcourant ces lieux empreints... Corps dansant glorieux en personne, le phénomène-évènement d'une présence à soi pointe l'intagible et le tangent jusqu'aux évidences les plus criantes. Vérité du corps: la danse, parce que le mouvement ne ment pas, ainsi donc, ce premier tome de l'apesanteur dansée appréhende et focalise les aspects et modalités du fait religieux à l'oeuvre dans l'imaginaire chorégraphique sous le signe du sentiment amoureux."-- P. [4] de la couv.

Comprend des références bibliographiques.
"Au-delà; en agent direct du coeur, il y a le geste. Tout réciproquement, dans le mouvement il y a le souffle, la vie des formes en l'apesanteur dansée. Conscience à fleur de peau, en filigrane une coïncidence entre la peau et la chair du temps, en sa toute connaissance, témoigne de l'insaisissable élévation... Et l'élévation des esprits par le corps en saltation diffuse sa lumière, son charme, sa loi; l'ineffable expérience parcourant ces lieux ...

Danse ; Religions ; Spiritualité ; Amour ; Essai ; Philosophie

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 700.904 S286i 1985

"Que se passe-t-il, aujourd'hui, dans la création? Dans l'art, la musique, le théâtre, le cinéma, la littérature?
Une époque, manifestement, s'est achevée: celle des avant-gardes, de leur terrorisme, de leur radicalisme esthétique, de leur volonté de soumettre l'art aux idéologies 'pures et dures'. Mais sommes-nous condamnés pour autant à revenir en arrière? À nous réfugier dans la nostalgie des codes et des langages du XIXe siècle, décrétés 'éternels' ou 'naturels'?
L'hypothèse de ce livre, c'est qu'il existe, repérable ça et là, une tout autre voie. Fondamentalement 'impure' celle-la. Sachant qu'aucun langage n'est innocent, et aucun art naturel. N'hésitant pas à mélanger les genres, les registres. Et dont l'auteur trouve la trace dans des oeuvres aussi différentes que celles de Twombly, De Kooning, Kantor, Wilson, Beckett, Kundera, Pasolini, Godard, Berg, Broch ou Musil.
Écrit dans une langue précise, élégante, étourdisssant de culture mais jamais obscur, cet essai est une 'somme' sans exemple consacrée à l'art et à la littérature de notre temps; une référence obligée pour qui veut comprendre ce qui se joue dans la création à la fin du XXe siècle; et peut-être même, au-delà, comme un véritable manifeste de l'esprit nouveau."--P.[4] de la couv.

Comprend des notes bibliographiques à la fin des chapitres.
"Que se passe-t-il, aujourd'hui, dans la création? Dans l'art, la musique, le théâtre, le cinéma, la littérature?
Une époque, manifestement, s'est achevée: celle des avant-gardes, de leur terrorisme, de leur radicalisme esthétique, de leur volonté de soumettre l'art aux idéologies 'pures et dures'. Mais sommes-nous condamnés pour autant à revenir en arrière? À nous réfugier dans la nostalgie des codes et des langages du XIXe siècle, décrétés ...

Modernisme (art) ; Littérature ; Arts ; Essai ; Créativité ; Musique ; Cinéma ; Théâtre ; 20e siècle ; Années 1980

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 792.874 Q6 2013

"Dans l'eau du ventre ils se dépliaient, ils touchaient, ils exploraient, appuyant le pied sur un point d'élan ils gravitaient, ils tournaient et se retournaient, dans l'ombre, ils dansaient presque.
Tout à coup ils dansent vraiment - tout à coup ils surgissent dans la lumière, dans le froid, dans l'air, et là ils tombent. Ils s'effondrent dans la décoordination, dans la non motricité, dans la défaillance musculaire. Il ne sont plus des foetus, ils sont devenus des enfants envahis de souffle, immergés dans l'air lumineux et l'audition d'une langue parlée dont ils n'ont pas l'usage. Ils ne nagent plus dans l'eau nourrissante de Celle-qui-est-sans-nom-dans-leur-mère-avant-d'être-leur-mère.

Une fois tombées sur la terre, l'air a envahi tout leur corps comme une tempête. Alors les quatre fers en l'air, ils agitent les deux jambes, ils lancent en l'air les deux bras, qu'ils meuvent en tout sens, ils ne savent plus comment s'orienter de l'anus à la bouche, ils ouvrent tout grand la bouche, ils poussent un cri.
De même qu'il y a une voix perdue lors de la mue des adolescents (quand leur voix, au fond de leur corps, devient autre et, brusquement, s'abaisse) de mpeme il y a une danse perdue (dans le corps tombé, natal, désorienté, souillé, atterré, vagissant) lors de la nativité des enfants."--P. 4 de la couv.
"Dans l'eau du ventre ils se dépliaient, ils touchaient, ils exploraient, appuyant le pied sur un point d'élan ils gravitaient, ils tournaient et se retournaient, dans l'ombre, ils dansaient presque.
Tout à coup ils dansent vraiment - tout à coup ils surgissent dans la lumière, dans le froid, dans l'air, et là ils tombent. Ils s'effondrent dans la décoordination, dans la non motricité, dans la défaillance musculaire. Il ne sont plus des foetus, ...

Naissance ; Essai ; Nouvelles ; Comportement humain

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 792.8015 D391d 1986

"(...) As dance critic, first for 'Modern music' and then for the 'New York Herald Tribune', and as a contributor to numerous magazines and journals ('Ballet', 'Dance magazine', 'Mademoiselle', and 'Evergreen review' among them), Denby permanently changed the way we think and talk about dance. Now, for the first time, almost all of his dance writings (including pieces never before published in book form and the original versions of many pieces that were previously cut or changed) are brought together in one volume.
The reviews from 'Modern music' and the 'Tribune' are presented here chronologically, and they provide not only a picture of how Denby's dance theories and reviewing methods evolved, but also an informal history of the dance in New York from 1936 through 1945. (...)" -- P. [4] de la couv.

Comprend des notes bibliographiques.
Comprend un index.
"(...) As dance critic, first for 'Modern music' and then for the 'New York Herald Tribune', and as a contributor to numerous magazines and journals ('Ballet', 'Dance magazine', 'Mademoiselle', and 'Evergreen review' among them), Denby permanently changed the way we think and talk about dance. Now, for the first time, almost all of his dance writings (including pieces never before published in book form and the original versions of many pieces ...

Danse moderne ; Ballet ; Critique de danse ; Histoire et critique ; Essai ; Etats-Unis ; Années 1930 ; Années 1940 ; New York City Ballet (Compagnie de danse) ; Balanchine, George, 1904-1983 ; Nijinsky, Waslaw, 1890-1950 ; Ballets de Monte-Carlo (Compagnie de danse) ; American Ballet Theatre (Compagnie de danse) ; Cunningham, Merce, 1919-2009 ; Graham, Martha, 1894-1991 ; Massine, Léonide, 1895-1979

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 302.23 D348 2019

"L’intersectionnalité, telle qu’élaborée par les féministes noires dans les années 1980, permet de réfléchir aux rapports de pouvoir dans leur complexe enchevêtrement. Au-delà d’un certain effet de mode, cette éthique est plus que jamais nécessaire pour comprendre le monde, à l’aube d’une décennie marquée par un virus ayant partout exacerbé la violence et les inégalités, et mis en évidence les systèmes de privilèges.
Et qu’arrive-t-il lorsque l’on porte ce regard attentif sur les médias? Les textes rassemblés dans cet ouvrage explorent avec aplomb les questions de l’inclusion et de l’exclusion médiatiques. Que décoder du traitement média réservé au port du hijab dans le sport, aux agressions sexuelles à l’endroit des femmes noires et autochtones, ou encore, de la place de la sourditude et des transidentités dans l’espace public? Un recueil qui amène son lot de réponses éclairantes et douloureuses, une rareté dans le paysage des études culturelles et médiatiques francophones.

Comprend une bibliographie et des références bibliographiques.
"L’intersectionnalité, telle qu’élaborée par les féministes noires dans les années 1980, permet de réfléchir aux rapports de pouvoir dans leur complexe enchevêtrement. Au-delà d’un certain effet de mode, cette éthique est plus que jamais nécessaire pour comprendre le monde, à l’aube d’une décennie marquée par un virus ayant partout exacerbé la violence et les inégalités, et mis en évidence les systèmes de privilèges.
Et qu’arrive-t-il lorsque ...

Média ; Critique et interprétation ; Intégration sociale ; Aspect social ; Ethnicité ; Identité sexuelle ; Handicapés auditifs ; Inégalité sociale ; Essai

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 792.0704409714 V975m 2020

"Au Québec, pendant que la culture est de plus en plus évacuée des médias au profit du divertissement, la critique culturelle, lorsqu'elle n'est pas décriée, ne fait pas toujours l'unanimité. S'interrogeant d'abord sur la mauvaise réputation de ce métier, Catherine Voyer-Léger explore la façon dont il est pratiqué et se demande ce que serait un espace critique idéal.

Mais qui sont les critiques culturels? Pourquoi leur travail est-il important? Pourquoi demande-t-on si souvent à des vedettes de jouer aux critiques dans nos médias? Est-ce que les nouvelles technologies changent la donne? La critique doit-elle tenir compte de questions morales ou éthiques? Qui est responsable de s'assurer que l'espace critique est un lieu sain où la discussion sur l'art peut évoluer? Ce sont autant de questions qui ouvrent des pistes de réflexion dans cet ouvrage d'une grande pertinence où l'autrice invite tous les gens concernés, y compris le public, à analyser notre rapport à la critique pour entreprendre une discussion de société qui dépasse les procès d'intention, les blessures d'orgueil ou les querelles de clocher."--P.[4] de la couv.

Comprend une bibliographie.
"Au Québec, pendant que la culture est de plus en plus évacuée des médias au profit du divertissement, la critique culturelle, lorsqu'elle n'est pas décriée, ne fait pas toujours l'unanimité. S'interrogeant d'abord sur la mauvaise réputation de ce métier, Catherine Voyer-Léger explore la façon dont il est pratiqué et se demande ce que serait un espace critique idéal.

Mais qui sont les critiques culturels? Pourquoi leur travail est-il important? ...

Critique et interprétation ; Critique de danse ; Métiers ; Appréciation ; Publics ; Essai ; Québec (Province) ; Média

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 792.83 A545c 1987

"In a series of sharply perceived essays that served originally as dance reviews, Anderson comments astutely on the art of choreography. This is not only a useful way to organize a book of dance criticism, it is also fascinating. Here a critic obviously passionate about the creation of dance as well as the execution of the art form arranges his dance criticism over the years by types of choreography..."--P.[4] de la couv.

Comprend un index.
"In a series of sharply perceived essays that served originally as dance reviews, Anderson comments astutely on the art of choreography. This is not only a useful way to organize a book of dance criticism, it is also fascinating. Here a critic obviously passionate about the creation of dance as well as the execution of the art form arranges his dance criticism over the years by types of choreography..."--P.[4] de la couv.

Comprend un index.

Chorégraphie ; Processus de création ; Forme (esthétique) ; Danse moderne ; Étude et enseignement ; Critique de danse ; Essai

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 615.82 H243p 1983

"The Performer-Audience Connection is a pioneering foray into one of the major puzzles of human communication: the communication of emotion in dance. It is the first attempt of its kind systematically to investigate what performers wish to convey and what audiences perceive in the performance of dance.
The centerpiece of this provocative book is an examination of performer intentions and audience response at eight dance performances in Washington, D.C. Part of the Smithsonian Institution Division of Performing Arts Dance Series, these concerts featured a variety of dance genres and cultures: American tap dance, Kathakali dance-drama from Kerala, India, Japanese Kabuki, contemporary avant-garde dance, Philippine folk dance, the Indian classical tradition of Kuchipudi, and modern dance to an AfroAmerican spiritual.
How did dancer and audience interact at the emotional level on these eight occasions? What affected performer-audience rapport? Through interviews of both spectators and dancers, Judith Lynne Hanna explores the performers' ways of imparting emotion through movement and audience members' expectations and responses. In doing so she casts new light on important issues of cultural identity, sex role, historic attitudes toward dance, and even marketing the arts today.
A landmark work not only for performers who wish to reach their audiences more effectively but also for choreographers, anthropologists, specialists in nonverbal communication, behavioral scientists, educators, and all who are fascinated by the arts and the special magic of the 'performer-audience connection'" -- P.[4] de la couv.

Comprend une bibliographie et des notes bibliographiques.
Comprend un index.
"The Performer-Audience Connection is a pioneering foray into one of the major puzzles of human communication: the communication of emotion in dance. It is the first attempt of its kind systematically to investigate what performers wish to convey and what audiences perceive in the performance of dance.
The centerpiece of this provocative book is an examination of performer intentions and audience response at eight dance performances in ...

Kinesthésie ; Mouvement ; Publics ; Sens et sensations ; Art de performance ; Essai ; Danse traditionnelle ; Danse orientale ; Folklore

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 701.8 B449a 1967

"Paul Bellugue, professeur à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris, 1892-1955. Leçons inaugurales, conférences, articles et écrits divers, présentés par Jean-Louis Ferru, ancien élève." -- P. de t.

"La danse en vient à être aujourd’hui le jouet de ces spécialistes qui sont à la chorégraphie ce que les cuistres sont à la littérature. Ces techniciens, pour qui tout est dans le respect de la forme, à force de vouloir conserver ce qu’ils ne comprennent plus, stérilisent la danse. Alors la branche se détache de l’arbre qui la faisait vivre et, privée de cette sève qu’est l’émotion, la danse n’est plus que le vain squelette d’elle-même" -- Introduction.
"Paul Bellugue, professeur à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris, 1892-1955. Leçons inaugurales, conférences, articles et écrits divers, présentés par Jean-Louis Ferru, ancien élève." -- P. de t.

"La danse en vient à être aujourd’hui le jouet de ces spécialistes qui sont à la chorégraphie ce que les cuistres sont à la littérature. Ces techniciens, pour qui tout est dans le respect de la forme, à force de vouloir conserver ce ...

Forme (esthétique) ; Esthétique ; Mouvement ; Corps humain ; Arts ; Sculpture ; Essai

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 792.809 W555 1983

"(...) The sixty essays here have been selected not only because they represent the work of the finest dance writers in America and Europe, but also for the particular questions they pose about the definition of dance, the ways in which dance conveys meaning, the relationship of dance to the other arts, and much more.
The book contains contributions by popular critics such as Arlene Croce and Edwin Denby, choreographers such as Noverre, Isadora Duncan, Mary Wigman, and Yvonne Rainer, historians such as Lincoln Kirstein and Selma Jeanne Cohen, and theoricians such as Mallarmé, Susanne Langer, and Paul Valéry. Also included are writers not generally associated with dance, among them Roland Barthes (on the semiotics of the striptease), Frank Kermode (on poetry and dance), R. P. Blackmur (on Balanchine), Eric Bentley (on Martha Graham), and George Bernard Shaw (on nineteenth-century ballet in London. (...)" -- P. [4] de la couv.

Comprend une bibliographie.
Comprend un index.
"(...) The sixty essays here have been selected not only because they represent the work of the finest dance writers in America and Europe, but also for the particular questions they pose about the definition of dance, the ways in which dance conveys meaning, the relationship of dance to the other arts, and much more.
The book contains contributions by popular critics such as Arlene Croce and Edwin Denby, choreographers such as Noverre, Isadora ...

Danse ; Danse moderne ; Ballet ; Danse contemporaine ; Histoire ; Essai ; Musique et danse ; Etats-Unis ; France ; Europe

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 791.43655 G278d 2019

"Entrer dans un film par la danse, cela suppose qu’à un moment au moins quelqu’un ou quelque chose danse. Mais au-delà de la comédie musicale, où la chorégraphie et la musique sont reines, il arrive qu’un film se mette soudain à danser. Et ça danse partout, n’importe où, dans l’eau avec Esther Williams, dans une cabane avec Charlie Chaplin, en boîte de nuit avec Rita Hayworth ou au Far West avec Henry Fonda. Le peuple de Casque d’or valse dans les bastringues, les aristocrates du Guépard dans les raouts. Tout le monde se retrouve au Cabaret de Bob Fosse. Lola de Jacques Demy fait un duo avec Lola Montès de Max Ophuls. Des figures crèvent l’écran, Isadora Duncan ou Rudolph Valentino, Elvira Madigan ou Pina Bausch.
Ainsi cet ouvrage s’empare-t-il des films et de la danse pour les réunir dans une lecture nouvelle, comme un pas libre au plus loin des genres attendus."--P.[4] de la couv.
"Entrer dans un film par la danse, cela suppose qu’à un moment au moins quelqu’un ou quelque chose danse. Mais au-delà de la comédie musicale, où la chorégraphie et la musique sont reines, il arrive qu’un film se mette soudain à danser. Et ça danse partout, n’importe où, dans l’eau avec Esther Williams, dans une cabane avec Charlie Chaplin, en boîte de nuit avec Rita Hayworth ou au Far West avec Henry Fonda. Le peuple de Casque d’or valse dans ...

Cinéma ; Danse au cinéma ; Art et danse ; Comédies musicales ; Essai

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 792.874 L888i 1980

Dépouillement: Foreword / Marcel Marceau. -- Introduction / Alwin Nikolais. -- Preface -- From the inside -- On sweat -- On home -- John Martin -- Premiere -- On critics -- On classicism and style -- On eating -- Stages and theaters -- Identity: the me-factor -- On teachers -- On curtain time -- On Nureyev -- On revivals -- Creativity and choreography -- Light vs lighting -- On Nikolais -- On photos and photographers -- As I see it.

Louis, Murray ; Essai ; Danse moderne ; Histoires de vie ; Danseurs professionnels

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 153.35 M283p 2018

"La 'recherche-création' monte en puissance en France. Erin Manning et Brian Massumi en sont parmi les plus radicaux théoriciens. Ils se demandent dans ce petit ouvrage quelle écologie de l'expérience mettre en place, entre recherche et création, pour nous aider à penser ensemble et à mettre la pensée en acte. En guise de réponses, ils tirent de leurs expériences vingt propositions décoiffantes et enjouées, qui donnent des envies plutôt que des leçons. Ils sèment ainsi des graines d'événements éminemment politiques, dont notre avenir a bien besoin." -- P.[4] de la couv.

Comprend une bibliographie ainsi que des notes bibliographiques.
"La 'recherche-création' monte en puissance en France. Erin Manning et Brian Massumi en sont parmi les plus radicaux théoriciens. Ils se demandent dans ce petit ouvrage quelle écologie de l'expérience mettre en place, entre recherche et création, pour nous aider à penser ensemble et à mettre la pensée en acte. En guise de réponses, ils tirent de leurs expériences vingt propositions décoiffantes et enjouées, qui donnent des envies plutôt que des ...

Recherche ; Créativité ; Processus de création ; Montréal ; Essai ; SenseLab (Laboratoire de création) ; Art collectif

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 792.8021 P314 2019

"Depuis la fin des années 2000, une sensibilité nouvelle pour le patrimoine de la danse s'exprime et se développe. Différents facteurs ont favorisé une prise de conscience chez les artistes de l'importance de laisser une trace, créant même chez certains d'entre eux une forme d'urgence. Si, faute de ressources, le patrimoine ne constitue pas encore une priorité pour tous,il apparaît aujourd'hui comme une préoccupation réelle et une part essentielle d'une pratique artistique qui a désormais conscience d'elle-même, de sa valeur et de son histoire. Il n'empêche que la mise en oeuvre d'une saine gestion de son patrimoine artistique suscite encore de nombreuses questions, et, à raison, certaines appréhensions. Le patrimoine, dans tout ce qu'il a de noble, de riche et de légitime, fait souvent figure de monstre qui demande à être apprivoisé. L'ambition de cette publication est donc d'offrir la possibilité à ceux et celles qui le désirent de se familiariser avec le patrimoine de la danse. En dessinant les contours actuels de ce dernier et en y ouvrant des voies d'accès, elle invite à embrasser le projet de sa constitution et de sa mise en valeur. Un projet tout aussi nécessaire que passionnant. Un cheminement à effectuer à petits pas ou à grandes enjambées."--P"[4] de la couv.

Ont contribué aux différents projets:
États des lieux en patrimoine de la danse professionnelle 2014-2015: Gestion de projet, Georges Krump avec la collaboration de Lorraine Hébert; recherche, consultation et rapport d'étude, Myriam Grondin; comité de validation, Geneviève Dussault, Jean Gagnon, Jean Gervais, Mireille Martin, Sylviane Martineau, Theresa Rowat, Pierre-Paul Savoie, Mario Veillette; soutien aux communications, Judith Lessard-Bérubé.
Glossaire: Recherche et rédaction, Gabrielle Larocque; validation, Lorraine Hébert, Amélie Giguère, Valérie Lessard.
Concertation et publication 2017-2018: Gestion de projet, recherche et collecte de données, Gabrielle Larocque avec la collaboration de Fabienne Cabado; rédaction, Amélie Giguère avec la collaboration de Valérie Lessard; comité de validation, Marie-Christine Beaudry, Geneviève Ethier, Lise Gagnon, Michel Guénette, Marie-Josée Lecours, Sylviane Martineau; graphisme, Julie Espinasse pour l'Atelier Mille Mille; révision, Anne Viau (version française), Theresa Rowat (version anglaise); traduction en anglais, Tom Donovan; soutien à l'édition et au graphisme, Coralie Muroni.

Titre de la couverture.
"Depuis la fin des années 2000, une sensibilité nouvelle pour le patrimoine de la danse s'exprime et se développe. Différents facteurs ont favorisé une prise de conscience chez les artistes de l'importance de laisser une trace, créant même chez certains d'entre eux une forme d'urgence. Si, faute de ressources, le patrimoine ne constitue pas encore une priorité pour tous,il apparaît aujourd'hui comme une préoccupation réelle et une part ...

Patrimoine ; Histoire ; Essai ; Guides, manuels, etc. ; Rapports administratifs ; Danseurs professionnels ; Québec (Province)

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 700.458 P226d 2018

Dans le silence de la culture est un essai profond et accessible dans lequel Carmen Pardo aborde un concept fondamental permettant d'appréhender les changements ayant eu lieu depuis la Grand Guerre: l’esthétisation du social et du politique introduite par les mass media et la désintégration consécutive de ce concept dans le milieu artistique. Le chemin qui mène à Disneyland, aux couleurs et ritournelles joyeuses, est jonché de cadavres. Tout comme dans le reste de son oeuvre, Carmen Pardo prête une attention particulière à la musique.
Dans cet essai, l'auteure présente une réflexion rigoureuse à propos des transformations, qu'ont connues les modes de concevoir et de représenter la guerre ainsi que la destruction et rend compte de la manière dont les catégories qui en sont issues ont été incorporées progressivement aux discours et à la réalité quotidienne: de l'eugénisme nazi au 'healthism' et à l'idéal physique et racial incarné par Barbie; de la présence de la musique dans les camps de concentration aux refrains accrocheurs motivant les employés d'une entreprise; de la cybernétique utilisée pour guider les missiles à l'informatique qui règle nos vies dans cette immense ruche numérique. De même, elle montre que les technologies qui permettent les guerres sont aussi celles utilisées pour les représenter. 'Dans le silence de la culture' est un exercice fondamental permettant de comprendre le développement historique et multidimensionnel des forces socio-politiques, artistiques et économiques dont le rôle a été déterminant dans la perte de sens que nous expérimentons aujourd'hui"--P.[4] de la couv.

Comprend une bibliographie et des notes bibliographiques.
Dans le silence de la culture est un essai profond et accessible dans lequel Carmen Pardo aborde un concept fondamental permettant d'appréhender les changements ayant eu lieu depuis la Grand Guerre: l’esthétisation du social et du politique introduite par les mass media et la désintégration consécutive de ce concept dans le milieu artistique. Le chemin qui mène à Disneyland, aux couleurs et ritournelles joyeuses, est jonché de cadavres. Tout ...

Art et guerre ; Aspect social ; Aspect politique ; Musique ; Esthétique ; Essai ; Culture populaire

... Lire [+]

Auteurs
Date de parution
Référence

Nuage de mots clefs ici

0
Z