m

 

Pour que l’enseignement réponde à l’évolution du milieu professionnel, L’École doit demeurer un lieu propice à la création et à la recherche dans tous les secteurs reliés à la danse contemporaine. Elle doit aussi être un lieu ouvert à l’expérimentation des nouvelles technologies et des approches multidisciplinaires qui influencent la pratique de la danse.

 

Historique de la Médiathèque

 

C’est à l’hiver 2002 que la médiathèque voit le jour. Cette initiative de la directrice générale, madame Christine Bouchard, fut concrétisée par madame Myriam Belzile, professeure d’histoire de la danse, qui a vu à sa mise en place et à son organisation.

 

En mai 2002, monsieur Yves Ouimet, bibliothécaire à la retraite, devient conseiller à titre bénévole.

 

Un système informatique pour la gestion de la médiathèque fut acquis en 2003.

 

La consultation sur place des documents est offerte à compter du mois d’août 2003; le service de prêt s’y ajoute en septembre 2004.

 

En 2017, la médiathèque devient la Médiathèque Candace-Loubert afin de rendre hommage à l'une des fondatrices de l'École, madame Candace Loubert, décédée en 2011.

 

De généreux donateurs ont enrichi la médiathèque par leurs dons de livres, de périodiques et de vidéocassettes. Mentionnons entre autres Linda Rabin, Tassy Teekman, Pierre Lapointe, Alex MacSween, Sekaï, Louis-Élyan Martin (avec l’accord de la famille de Ken Roy), Jean Leclerc (avec l'accord de la succession d'Henry Barras), Myriam Belzile ainsi que l’arrondissement d’Outremont et le Musée des Beaux-Arts du Canada.

 

La médiathèque a acquis un nombre important de vidéocassettes et DVDs présentant le répertoire chorégraphique des compagnies de danse contemporaine montréalaise, grâce à la générosité de chorégraphes et directeurs de compagnies : Sylvain Émard, Danièle Desnoyers, Manon Oligny, Roger Sinha, Marie Béland, Mélanie Demers, Sasha Ivanochko, Massimo Agostinelli, Dana Gingras, Andrew Harwood, Harold Rhéaume, Hélène Blackburn, Paul-André Fortier, Margie Gillis, Frédérick Gravel, Lucie Grégoire, Daniel Léveillé, José Navas, Ginette Laurin, Jean-Pierre Perreault et Irène Stamou, etc.

 

 

Spécificité de la Médiathèque

 

La médiathèque de l’École se démarque comme suit des autres bibliothèques de danse et d’écoles d’arts existantes:

 

- Se spécialise dans l’acquisition d’œuvres de danse contemporaine du répertoire québécois (des années 50 jusqu’aux plus récentes œuvres de la relève) ;

- Offre majoritairement de la documentation audiovisuelle ;

- Poursuit des objectifs académiques ;

- Vise à faciliter la diffusion de ses collections et n’archive (conservation) que ses productions ou les productions des membres fondateurs de l’École.

 

 

 

Mandat de la médiathèque

 

La médiathèque a pour mandat :

 

- de fournir les ressources et services documentaires nécessaires à l’enseignement et à l’apprentissage des compétences définies par les programmes d’études de l’École.

- d’acquérir les ressources documentaires nécessaires au soutien du corps professoral dans ses tâches d’enseignement.

- d’offrir les ressources documentaires indispensables à la réalisation des projets de recherche des étudiants.  

- de fournir des outils technologiques et audiovisuels répondant aux besoins des différentes clientèles.

- de solliciter les œuvres des créateurs québécois afin de devenir un dépositaire officiel pour le Patrimoine de la danse contemporaine.

- d’offrir à ses clientèles un environnement stimulant la recherche, la création et l’étude.

- de s’inscrire dans une complémentarité de services avec les autres bibliothèques auxquelles elle se relie (ADESAM, autres bibliothèques de danse, Cégep du Vieux Montréal).

x | -A +A

Z